Masi Campofiorin

I am of legal drinking age
in my country of residence

Select your country

Select

FÉLICITATIONS

De 1964 jusqu’à nos jours, les experts et auteurs œnologues de renommée internationale ont acclamé les charmes uniques du Campofiorin.
Laissez-vous guider par les textes de cette section.

UNE VRAIE POÉSIE

«Il y a un vin appelé Campofiorin, qui est une merveille. Sur l’étiquette il y a une phrase en latin qui dit: Nectar Angelorum Hominibus. Le nectar des anges offert à l’homme.
Pour commencer, la bouteille est attrayante (…), mais vous ne soupçonnez rien avant de l’ouvrir et qu’un bouquet à la fois riche et amer de petits fruits rouges, de cerise marasque et de fleur de sureau se répande dans la pièce. Et puis il y a sa bouche, soutenue par une teneur en alcool de 13 degrés et une grande viscosité, pas dans le sens de sucre, mais dans le sens de la densité, du ton et du timbre, comme si c’était une voix. Le Campofiorin ajoute quelque chose à nos vies, comme un livre fantastique, comme un poème d’Homère, comme la sensation d’une grappe de raisins dans la main, ou encore comme un savoureux ananas entier dégusté dans le climat chaud et humide de l’Asie du Sud-Est. Le Campofiorin a sa propre vie organique, qui transmet à nos sens quelque chose que nous n’oublierons jamais.»

Goffredo Parise, Corriere della Sera, «Vecchia Italia degli odori buoni», février 1985

03
La cantina di Campofiorin

UN VIN VIVANT

«Le Campofiorin est un vin vivant avec un arc d’évolution qui va même au-delà des intentions de ses créateurs. Comme d’autres grands vins, il se révèle à travers les émotions (…) Il est une classe à part, avec des racines dans le passé récent de l’histoire italienne. C’est le produit de l’union harmonieuse de l’inspiration, du classicisme et d’une nouvelle technique. Sa saveur a vu le jour en 1964 et elle est maintenant présente dans des dizaines de pays, où il est devenu un point de référence pour les connaisseurs qui recherchent à la fois fraîcheur et complexité.»

Luciano Ferraro, rédacteur en chef du Corriere della Sera, octobre 2014

AUSSI RAFFINÉ QU’UN AMARONE

«Le Campofiorin de Masi (…) s’il y a un vin qui pourrait s’appeler un mini-amarone, c’est bien lui.»

Bengt-Goran Kronstam, Dagens Nyheter, Suède, janvier 2012

04
02

L’ENTHOUSIASME DE VERONELLI

«Les habitants de Vérone? Je les aime! Pour ceux qui sont convaincus de ma «haine» pour les vins de Vérone, j’ai quelque chose à leur dire : ma «haine» est réservée pour ceux qui ont fait des vins de Vérone une bouillie pour chiens. Ce que je veux dire, c’est que si vous me voyiez déguster les vins de la cave Masi, à Marano, vous reconsidériez votre opinion. Ici, les propriétaires, la famille Boscaini, ont identifié les sites de leurs crus : Torbe, dans le district de Negrar, pour l’Amarone, Mezzanella, sur la commune de Negrar pour le Recioto, et Campofiorin, un vignoble pierreux sur les rives de la rivière Progno, dans le district de Valgatara. Je les ai dégustés, je les ai aimés, je les ai dégustés à nouveau, surpris à chaque gorgée par la magnificence de la robe, des arômes et des saveurs de l’Amarone de Torbe, la richesse charnue et douce du Recioto de Mezzanella, et l’autorité du Campofiorin rouge. Ils devraient toujours faire leurs vins à partir d’un seul vignoble vinifications : la renommée de ces vins ferait alors le tour du monde.»

Luigi Veronelli, «Il buon vino», Panorama, octobre 1972

UNE TECHNIQUE INGÉNIEUSE

«Une sélection sans faille et des techniques ingénieuses ont fait de Masi la pierre de touche des vins de Vérone.»

Hugh Johnson, «Wine Companion», 19844

appassimento
07

UNE PRODIGIEUSE COMPLEXITÉ

«Masi a relancé l’ancienne pratique de la refermentation du Valpolicella sur des lies d’Amarone, créant un vin de table au volume merveilleux et à la complexité luxuriante, connu sous le nom de Campofiorin, le prototype d’un nouveau style de vin rouge de Vérone.»

Burton Anderson, décanteur

UN VIN ÉLÉGANT

«Le Campofiorin est un vin qui reflète l’élégance dans tous ses aspects. Les meilleurs millésimes peuvent s’améliorer pendant de nombreuses années.»

Nicolas Belfrage MW, «Life beyond Lambrusco», 1985

06
angelo

NECTAR ANGELORUM HOMINIBUS (LE NECTAR DES ANGES OFFERT À L’HOMME.)

«L’étiquette sur le Campofiorin porte l’expression: Nectar Angelorum Hominibus, le nectar des anges offert à l’homme. On ne saurait mieux le dire.»

Sheldon & Pauline Wasserman, «Italy’s noble red wines», 1985